L’apprentissage des langues étrangères

Vous avez probablement déjà entendu parler que l’apprentissage des langues étrangères est bon pour votre cerveau. Rappelons-nous pourquoi, et cette fois en russe ! La dictée d’aujourd’hui est destinée principalement à des apprenants de niveau intermédiaire et avancé.

Vous allez entendre la version audio enregistrée à trois vitesses différentes: normale, lente et adaptée (plus lente que la normale).

Essayez de reconnaître le texte a l’écoute de le reproduire par écrit. Pour verifier votre travail et analyser les erreurs vous pouvez trouver la transcription cachée sous un bouton à la fin de la leçon.


Télécharger le fichier audio de cette leçon

Учёные обнару́жили, что у пожилы́х люде́й, владе́ющих иностра́нными языка́ми, мозг рабо́тает лу́чше, чем у тех, кто говори́т то́лько на своём родно́м языке́. Изуче́ние иностра́нных языко́в – э́то своего́ ро́да трениро́вка для мо́зга, кото́рая помога́ет сохраня́ть я́сность мы́сли и спосо́бность к обуче́нию в пожило́м во́зрасте.

Des chercheurs ont découvert que chez les gens âgés qui maîtrisent les langues étrangères, le cerveau travaille mieux que chez celui qui parle seulement dans sa langue natale. L’apprentissage des langues étrangères, c’est leur sorte d’entraînement pour le cerveau, qui aide à garder la vivacité d’esprit et l’aptitude à l’apprentissage à un âge avancé.

При э́том у́ровень образова́ния челове́ка не игра́ет практи́чески никако́й ро́ли. Челове́к мо́жет не име́ть вы́сшего образова́ния, но знать не́сколько языко́в, и при э́том его́ мозг бу́дет рабо́тать акти́внее, чем у челове́ка, зако́нчившего не́сколько университе́тов.

Pour cela, le niveau d’instruction de l’individu ne joue pratiquement aucun rôle. L’individu peut ne pas disposer d’une grande instruction, mais connaître plusieurs langues, et pour cela son cerveau travaillera plus activement que chez un individu qui aura fini un cursus dans plusieurs universités.

Коне́чно, зна́ние иностра́нных языко́в не явля́ется стопроце́нтной защи́той от возрастны́х измене́ний, происходя́щих с мо́згом, но всё же э́то помо́жет продли́ть акти́вные го́ды и сохрани́ть я́сность мы́сли.

Evidemment, la connaissance des langues étrangères ne s’avère pas à cent pour cent être une protection contre les modifications liées à l’âge qui se produisent dans le cerveau, mais tout cela aide à prolonger les années d’activité et a conserver la vivacité d’esprit.

Russian Pod 101
1+

Nous remercions Louis Julia pour la traduction de cette leçon.

2 comments on “L’apprentissage des langues étrangères

Your feedback and questions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *